Lettre à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la république.


Monsieur le Président,

J’ai l’honneur d’attirer votre attention sur ce problème sociétal et éthique que constitue le commerce des animaux de compagnie, tant dans les animaleries que par l’intermédiaire des réseaux sociaux.

En adoptant Nemo auprès de notre association, vous lui avez évité le sort peu enviable que connaissent beaucoup de ses congénères, cédés par ces vecteurs de vente. L’exposition, dans les animaleries, de sujets exclusivement jeunes dans une logique de recherche du profit, favorise des achats irréfléchis, source de futurs abandons. Qui plus est, ils sont présentés au public dans des conditions qui ne peuvent correspondre à leurs besoins physiologiques et vendus par des employés qui ne sont que des commerçants, à la différence des éleveurs qui voient naître les animaux qu’ils proposent.

Les sites de petites annonces, quant à eux, favorisent le trafic, l’élevage clandestin et la prolifération des animaux. Également, agissant dans la plus complète opacité, ils n’offrent aucune garantie de santé et de comportement à leur futur maître.

En tout état de cause, ces deux vecteurs nient la qualité d’être vivant et sensible qui est celui de l’animal aux termes du Code Civil et du Code Rural. Un animal de compagnie n’est pas un produit référencé par un code-barre que l’on scanne avant de donner sa carte bleue. Ce n’est pas davantage un objet que l’on stocke et que l’on élimine lorsqu’il est invendu.

Les refuges de la SPA subissent chaque jour les conséquences de ces pratiques. En 2019, nous avons recueilli plus de 46.000 animaux.

Cette situation doit évoluer. Nous réclamons l’interdiction de la vente en animalerie et que seuls les éleveurs professionnels, qui ont vu naître les animaux dans leurs établissements, soient autorisés à diffuser des annonces en ligne, qui ne pourraient paraître que sur des sites professionnels. La Belgique, le Royaume-Uni ou encore certains Etats américains ont pris de telles dispositions. La France doit répondre à cette responsabilité éthique.

Dans cet espoir, et me tenant à votre entière disposition, je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, en l’expression de mon profond respect.

Général de gendarmerie (2°S.) Jacques-Charles Fombonne

Président bénévole de la SPA

PASSER CETTE ÉTAPE
#StopAnimalObject

Merci d’avoir signé
notre pétition

Ensemble, nous sommes plus forts pour faire progresser la cause animale !

Partagez autour de vous :

Parce que votre avis nous est précieux :

Recommanderiez-vous la SPA aux membres de votre famille, à vous amis, à vos collègues ?

Merci de choisir une note

Non pas du tout

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Oui tout à fait

Avec la SPA,

Je demande l’interdiction de la vente
d’animaux en animalerie et l’encadrement
strict des annonces en ligne

II est urgent de METTRE UN TERME AUX MARCHÉS DE LA SOUFFRANCE ANIMALE !

L’animal n’estpas un objet de consommation...

ET POURTANT !

La vente d’animaux en ligne et dans les animaleries incite à l’achat compulsif qui a tous les risques de se solder par un abandon. Chaque année, 100 000 animaux sont abandonnés et 46 000 d’entre eux sont recueillis par la SPA.

La plupart de ces animaux considérés comme une vulgaire marchandise sont issus d’élevages illégaux et subissent des privations et des maltraitances qui menacent leur santé, leur développement et trop souvent les condamnent.

La Belgique, la Grande Bretagne, la Californie ou encore l’État de New-York ont déjà fortement restreint, voire interdit, la vente d’animaux de compagnie dans les animaleries.

Exigeons que la France suive ces exemples. Réclamons l’interdiction de la vente d’animaux par un tiers et un contrôle très strict des annonces diffusées sur des sites généralistes.

II est urgent de METTRE UN TERME AUX MARCHES DE LA SOUFFRANCE ANIMALE !

Signez notre pétition
pour donner du poids
aux revendications que
nous adresserons au
Président de la République

Lire la lettre

Objectif
100 000
signataires

DÉJÀ ... signatAIres !

Le champ Email est obligatoire

*Champs obligatoires

#StopAnimalObject

AVEC LA SPA, AMÉLIOREZ LE SORT DES ANIMAUX VICTIMES DES MARCHÉS DE LA SOUFFRANCE !

Aidez la cellule anti trafic à révéler, dénoncer et faire condamner les trafiquants d’animaux et les éleveurs maltraitants !

Animaux mal achetés = Animaux abandonnés

Offrez-leur une seconde
chance dans nos refuges !

Je fais un don

Première association de défense animale en France, la SPA se mobilise sur tous les fronts de la souffrance animale. Mais elle ne bénéficie d’aucune subvention publique et ne compte que sur vos dons pour protéger et secourir les animaux considérés comme de vulgaires sources de profit.

Première association de défense animale en France, la SPA ne bénéficie d’aucune subvention publique et ne compte que sur vos dons pour protéger et secourir les animaux.